Oaxaca street art 2 – automne 2020

Voilà une deuxième sélection d’oeuvres street art, plus graphiques et récentes. La gravure continue de s’exposer sur les murs de la ville de Oaxaca, ce qui est d’ailleurs devenu partie intégrante de la « marque » Oaxaca. Les services touristiques ont su s’approprier l’esprit politico-artistique rebelle datant des émeutes de 2006, pour vendre un paquet all inclusive aux visiteurs étrangers avides de culture locale, qui marie habilement la culture institutionnelle (les nombreaux musées d’art et d’archéologie), artisanale de luxe (les ateliers d’alebrijes et de céramique dans les environs de la ville), avec les expressions plus rebelles qui sont constamment rafraîchies par les collectifs de gravure ou des artistes indépendants, dans le centre historique,

La tonalité obscure des premières oeuvres du diaporama sont issues d’un collage mosaïque situé en face de Santo Domingo. Beaucoup de diables et diablesses, peut-être parce que depuis mars, nous ne sommes pas tout à fait sortis de la période de carnaval-Covid19…

Bonne visite !

Florent Hugoniot

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article a été publié dans Sous la nappe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s