Besoin de réalités (3)

La réalité et la philosophie occidentale

 

 

Interlude

 

Suite au premier chapitre de cette étude (Besoin de réalité 2), nous changeons de type de civilisation, en passant de la période antique à la période chrétienne : autre époque, autres mœurs, mais surtout autres paradigmes et manières de penser, de représenter notre univers. Avant d’aller plus loin dans l’Histoire, revenons un moment à la Grèce antique, creuset de la philosophie européenne puis occidentale, pour faire une synthèse et surtout évaluer les changements progressifs des modes de pensée, les dialogues et ramifications qui se sont élaborées entre les principaux penseurs ou courants philosophiques, depuis l’Antiquité à nos jours. Pour autant, il ne s’agit pas de faire un récapitulatif exhaustif de la Philosophie moderne, mais de pointer ça et là dans le temps, des évolutions remarquables au sujet du thème principal, la perception de notre réalité. Cet interlude fait la transition entre deux périodes particulières de l’humanité. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bajo la bóveda azul cobalto / Sous la voûte bleu cobalt

Roberto Gil de Montes, Angélica Vásquez Cruz y Víctor Ángel García Vásquez – El inframundo, 2018 – cerámica de Atzompa tratada con añil, cochinilla, engobes y lápiz sobre papel

 

J’ai eu l’heureuse surprise de découvrir lors d’un court séjour à la Ciudad de Oaxaca, de justesse avant sa clôture, la très belle exposition collective Bajo la Boveda azul cobalto (« Sous la voûte bleu cobalt ») qui se tenait au MACO – Museo de Arte Contemporaneo de Oaxaca, prestigieux espace d’exposition crée par l’artiste mexicain Francisco Toledo et situé en plein centre touristique de la ville – du 30 novembre 2018 au 14 juin 2019.

Cette exposition présente le fruit d’une collaboration entre 13 artistes pour la plupart étasuniens venus de Los Angeles, mais aussi de New York et même de la région parisienne, et 13 artisans d’art, ou artisans traditionnels locaux. Le propos était de créer une fusion artistique et technique entre des univers assez éloignés, et le pari est réussi au vu des œuvres et propositions crées pour l’occasion. L’artisanat typique de l’État de Oaxaca et du Mexique plus largement, telles la céramique, le tissage, la vannerie, les piñatas, ou encore la gravure sur bois et la photographie à l’ancienne, se sont mariés à merveille avec les thèmes et problématiques que les artistes avaient ramené dans leurs valises depuis les USA. Lire la suite

Publié dans Déambulations poétiques | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bain de jouvence à LLano Grande

En ces temps de grandes chaleurs estivales, je vous propose une ballade le long d’une petite rivière fraîche, qui serpente pendant quelques kilomètres jusqu’aux majestueuses chûtes d’eau appelées Llano Grande, à mi-hauteur de la Sierra Madre, au sud du Mexique dans l’État de Oaxaca.

C’est une sortie qui s’effectue en minibus en partant de la côte pacifique et qui dure une journée entière car il faut une heure et demi environ, par exemple depuis Huatulco, pour arriver à la rivière Copalitilla, avant de cheminer sur un petit sentier jusqu’aux cascades qui se succèdent en large escalier. C’est une expérience rafraichissante et revigorante que je conseille vivement. En outre, cela permet d’avoir un autre point de vue de la région, en parallèle des magnifiques baies et plages de la côte pacifique de Oaxaca. Il y a exactement trois destinations pour les Cascadas Mágicas, Copalitilla, Llano Gande y Las Brisas, qui font partie de la municipalité de San Pedro del Puerto. Mais nous resterons ici à LLano Grande (qui signifie « grande plaine », assez paradoxalement pour ce lieu encaissé), la plus impressionante des trois cascades. Lire la suite

Publié dans Comment peut on être mexicain, Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Besoin de réalité (2)

La philosophie grecque et la réalité

 

Platon a fait, avec l’allégorie de la caverne, la démonstration que ce que les hommes dans leur grande majorité croient être la réalité, ne sont que des ombres projetées, des images manipulées par des magiciens qui entretiennent un feu par devers eux, comme un faux soleil. Les hommes et les femmes, qui sont prisonniers, attachés à la paroi de la grotte, ont bien du mal à sortir de leur ignorance, même lorsqu’on les délivre et qu’on les pousse hors de l’obscurité pour rejoindre le monde intelligible des Idées, qui sous-tend véritablement le réel. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Besoin de réalité (1)

 

 

Ceci n’est pas la réalité

 

 

La réalité n’est jamais une et unique, ni intemporelle. Elle est relative, puisqu’elle dépend de nos sens et de l’expérience de chacun, donc de notre subjectivité, mais aussi de nos actes et de nos petits arrangements intérieurs afin de vivre selon une certaine cohérence. En accord (en osmose j’aurais envie de dire) avec un moi à la fois unique et multiple, et dans une narration toute personnelle.

Paradoxalement, la réalité est censée s’imposer à tous. Ainsi nous vivons aujourd’hui dans des espace-temps particuliers, selon des rythmes et des objectifs différents, et pourtant on ne peut dénier que les tous les humains – à l’exception de quelques astronautes, provisoirement – habitent encore sur terre, dont ils dépendent pour leur survie, en cette année 2019 de l’ère chrétienne. Voici un fait bien établi. Un autre est que nos réalités habitent aussi d’autres champs qu’à proprement parler celui du réel, et s’étendent dans différents domaines tels que la psychologie, la spiritualité ou encore l’art. Le dernier espace qui s’est ouvert à notre réalité composite étant celui du virtuel, qui multiplie encore plus les possibilités d’investigation et de (re)construction, mais aussi de questionnement de celle-ci. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Paris street art 2014 : éphémères vibrations urbaines

 

Sachant que le Street art est un mouvement artistique éphémère à l’origine, et donc intégrant sa caducité, je vous propose une plongée dans l’espace-temps des rues parisiennes, un parcours libre plutôt localisé dans les quartiers nord et est de la capitale (Xe, XIe, XIIe, XIIIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements) dans le courant de l’année 2014. Conçu pour ne durer qu’un temps, parfois après en avoir effacé d’autres, en se superposant, les œuvres de street art tirent leur essence et leur intensité particulière de ce fait temporel. Certes elles correspondent à un environnement particulier et dialoguent avec l’espace urbain dans lequel les artistes les ont placées – raison pour lesquelles les grandes œuvres « mondialistes » et consensuelles, hors temps et géographie, qui tournent en boucle sur Facebook ne m’intéressent que très rarement – mais aussi à une époque, un thème, une actualité, une température, un instantané de vie urbaine, une empreinte sociale et culturelle. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

¿Qué? La realidad

 

La realidad es, desde los tiempos inmemoriales, un vasto campo de investigación para aventureros como nosotros, humanos de la especie sapiens. Al iniciar, definir su realidad, o de manera más teórica la Realidad con mayúscula, no es una tarea tan fácil, tampoco inútil. Hasta indispensable, con el fin de adaptarse a los entornos de los que dependemos, es decir nuestros diferentes espacios: el natural desde luego, de donde sacamos los elementos necesarios a nuestra subsistencia, pero también privados, sociales, íntimos, profesionales, políticos, culturales, universales … A falta de experimentación directa, podemos investigar la idea de ciertas realidades que progresivamente se nos impusieron, como tal la muerte, una tierra redonda, un universo infinito, el inconsciente, el amor como siempre… La experiencia participa del conocimiento. ¡Este puede parecer abstracto, pero tiene bastantes efectos sobre nuestra vida! Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel | Tagué | Laisser un commentaire