La part des choses

Théâtre de la Mer, Sète, juillet 2018

Un Tour de France… C’est de cela dont j’avais envie, un désir dévorant du pays natal, comme un beau fruit à croquer qui aurait mûri en pensée. Envie de rassasier cette envie, de me laisser glisser sur les routes et les rails, sur les sentiers de France. De tracer des itinéraires sur la carte. Envie de voir ou revoir différents paysages et architectures, les personnes qui y sont associées. Revoir des visages aimés pour aimer dévisager la foule estivale. Pour me poser et me fuir à la fois. Rester suffisamment détaché pour être spectateur, visiteur de ce pays tant illustré, rêvé, imaginé de loin désormais.

Mais que mon corps retrouve des supports, des limites, mon esprit ses marques. Les suaves odeurs des arbres, le chant obsédant des cigales, le cri des mouettes, des chansons. L’eau qui coule, irrigue le pays, de la montagne à la mer. Envie de sens et de fraicheur, de la caresse du soleil, de ses clins d’oeil à travers les feuilles et au creux des vagues. Lire la suite

Publié dans Déambulations poétiques, Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Regarde les murs – Arles, été 2018

J’en voulais plein les mirettes, je n’ai pas été déçu ! Entre les différents lieux d’exposition des Rencontres et la ville elle-même qui est devenue une immense galerie sauvage : des papiers de différents formats ou style, collés partout à tous les coins de rue. Des photographies bien sûr, beaucoup, enfin des photocopies de photos, en noir et blanc, en couleurs, des affiches, des assemblages, des dialogues improbables entre des images. Une envolée de messages visuels.

On ne peut donc pas quitter des yeux, que l’on soit dedans ou dehors, les murs de cette belle cité chargée d’histoire. Ils parlent sans cesse d’autres existences, d’autres expériences. Des milliers de fenêtres imaginaires ouvertes dans ces beaux murs patinés, nettoyés, frôlés mille fois, chargés de récits et de corps. De paroles aussi, le murmure de la rue certainement, les histoires locales, mais aussi des citations littéraires qui peut-être se sont échappé de la librairie Actes Sud, sur les quais du Rhône. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel, Street Art | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Portraits d’inconnus et de célébrités sur la Canebière

La Canebière, cette grande artère Marseillaise qui te mène tout droit au Vieux Port, a repris de la superbe depuis les travaux du tramway. Et c’est un plaisir de s’y ballader. De nombreux rideaux métalliques y sont peints d’une manière assez standardisée mais l’idée de mettre en scène des quidams m’attire. Dans le rythme du petit matin, mes pas me guident devant le lycée Thiers, dans le premier arrondissement. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , | 1 commentaire

Street art autour du bassin de La Villette, été 2018

C’est parti pour un Tour de France street art ! Première étape à Paris dans le 19e. Ballade obligée le long du bassin de la Villette, où il y a toujours du neuf. En allant vers le parc et le périphérique, il y a des cafés branchés là où il n’y avait… rien ! De nouvelles terrasses qui t’invitent au farniente sous le soleil de juin. Le quartier a été fraichement redessiné, animé, redimensionné même par des artistes de street art du crû ou d’ailleurs, suite à un événement street-art au fil de l’Ourcq, organisé du au Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Riviera Maya street art 2

Voici une deuxième sélection de graffitis issus de la Riviera Maya, dans l’État du Quintana Roo au Mexique. Les lieux des prises de vues sont un peu mélangés, pas vraiment chronologiques, plutôt en fonction des thèmes et couleurs. Mais on voyagera, comme pour la première partie Riviera Maya street art 1, entre Tulum, Bacalar et Playa del Carmen. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La part de l’Autre

DSCN3821 - copia

 

Oui, c’est vrai.

Je n’ai jamais supporté ta disparition. Comme un voleur tu es parti, toi encore, toi aussi. Tu m’as volé mon cœur, déchiré mes entrailles en emportant un bout de moi : cette partie qui ne t’était pas destinée, pas celle-là, pas celle que je souhaitais te donner. Car ce que je couvais en mon fort intérieur, la part la plus belle, c’est cette fleur que j’arrose chaque matin et que je te réservais. Au lieu de cela, tu n’as emporté que du moche, une graine de folie, de mauvaises herbes arrachées avec leurs racines et de la terre avec. Tu m’as laissé tout sec, tout retourné.

Et pourtant tu ne m’as pas libéré. Bien au contraire, un poids pèse davantage sur mon plexus. Mon sexe s’est recroquevillé, mon ventre s’est desséché alors que toute l’attention que je te portais étirait mon désir, vivifiait mon âme et défrichait le chemin sur lequel, léger, je m’élançais en pensée vers toi. Aujourd’hui, je ne remue que de la boue, celle que je te jette désormais au visage. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Sous la nappe | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Riviera Maya street art 1

Riviera Maya, Tulum, Playa del Carmen, Laguna de Bacalar…

Ces noms sonnent comme un rêve d’évasion tropical. Ils représentent le cliché touristique parfait du XXIème siècle, car ils renferment dans leurs sonorités roucoulantes le désir de longues plages paradisiaques aux eaux turquoises, au sable éblouissant de blancheur, fin et léger comme un duvet, ombragées par des palmiers bruissants sous les alysés. C’est la fameuse Riviera Maya, qui laisse espérer tant de voluptés et de découvertes, immergé dans une faune et une flore luxuriantes, au contact d’une nature humaine généreuse, voire innocente. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , , , | 1 commentaire