La part de l’Autre

DSCN3821 - copia

 

Oui, c’est vrai.

Je n’ai jamais supporté ta disparition. Comme un voleur tu es parti, toi encore, toi aussi. Tu m’as volé mon cœur, déchiré mes entrailles en emportant un bout de moi : cette partie qui ne t’était pas destinée, pas celle-là, pas celle que je souhaitais te donner. Car ce que je couvais en mon fort intérieur, la part la plus belle, c’est cette fleur que j’arrose chaque matin et que je te réservais. Au lieu de cela, tu n’as emporté que du moche, une graine de folie, de mauvaises herbes arrachées avec leurs racines et de la terre avec. Tu m’as laissé tout sec, tout retourné.

Et pourtant tu ne m’as pas libéré. Bien au contraire, un poids pèse davantage sur mon plexus. Mon sexe s’est recroquevillé, mon ventre s’est desséché alors que toute l’attention que je te portais étirait mon désir, vivifiait mon âme et défrichait le chemin sur lequel, léger, je m’élançais en pensée vers toi. Aujourd’hui, je ne remue que de la boue, celle que je te jette désormais au visage. Lire la suite

Publié dans La réalité recomposée, Sous la nappe | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Riviera Maya street art 1

Riviera Maya, Tulum, Playa del Carmen, Laguna de Bacalar…

Ces noms sonnent comme un rêve d’évasion tropical. Ils représentent le cliché touristique parfait du XXIème siècle, car ils renferment dans leurs sonorités roucoulantes le désir de longues plages paradisiaques aux eaux turquoises, au sable éblouissant de blancheur, fin et léger comme un duvet, ombragées par des palmiers bruissants sous les alysés. C’est la fameuse Riviera Maya, qui laisse espérer tant de voluptés et de découvertes, immergé dans une faune et une flore luxuriantes, au contact d’une nature humaine généreuse, voire innocente. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Hercules – Querétaro street art 8

Situé à l’Est du centre historique de Querétaro, Hercules est un quartier pitoresque et toujours populaire, où a commencé l’industrialisation de la ville. La première fabrique de fils et de tissus s’appelait Hercules. Elle s’y est installée en 1836 et a définitivement rebaptisé le quartier, pourtant aujourd’hui officiellement identifié comme délégation municipale de Cayetano Rubio, du nom du premier propriétaire. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

La part de l’enfance

Depuis que mes pieds me portent, je marche et j’essaie d’avancer. Un pied devant l’autre, un, deux, et on recommence ! Oh tout n’est pas si simple, quelquefois je progresse, je jubile, je cours, je vole, d’autre fois je tombe, je fais du sur place ou je reviens aux mêmes lieux, de ceux qui me reflètent et me rassurent. Lire la suite

Publié dans Bref, en bref, pour faire bref…, La part cachée | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Flottements

El Puerto de Veracruz, qui s’ouvre sur le Golfe du Mexique, la mer des Caraïbes, et plus loin encore l’Océan Atlantique, est le premier port de commerce du Mexique. C’est ici que débarquèrent les Espagnols en 1512 pour faire le premier pas de la Conquista, en tombant le premier domino dans la chute de l’empire aztèque, agrandissant celui de Charles Quint et sa descendance. Pendant longtemps, Veracruz fut l’unique porte d’entrée et de sortie des marchandises du pays en direction de l’Europe, et cette exclusivité fit sa fortune relative, puisque l’or, l’argent allaient surtout remplir les caisses de la couronne espagnole – ou les navires pirates qui pullulaient dans la zone ! Lire la suite

Publié dans Promenades dans le réel | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Transparences

Fenêtres ouvertes sur une pluie de rêves 1 – @Photo Xavier Zimbardo

Maintenant que je vois à travers toi, mon regard ne peut plus s’arrêter…

De l’infiniment loin jusqu’à l’extrêmement près, les focales se distendent.

Il me semble que chaque être me reflète ! Lire la suite

Publié dans La part cachée, La réalité recomposée | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Querétaro street art 7

Avant les fêtes de fin d’année, voici un dernier tour de piste street art dans les rues populaires du Tepetate, quartier situé derrière l’ancienne gare de Querétaro. Pour commencer, quelques anges fanés en apéro, suivent une brochette de styles divers et variés, puis un grand Bouddha bleu comme bouchée finale : de la spiritualité, de l’élévation pour terminer 2017, qui fut une année assez chahutée à l’image de cette sélection. Finissons la donc avec calme et sérénité, avec un regard attendri survolant ce quartier très animé. Lire la suite

Publié dans Street Art | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire